Cinéma · Musique · Littérature · Scènes · Arts plastiques · Alter-art 

accueil > index des mots clés 01. Artistes > détail mot-clé

Philippe Poirier

Articles liés à ce mot-clé

Mis en ligne le 25 janvier 2006 en Musique

Autour de Kat Onoma, ou l’art de transfigurer le rock

Fin 2004 : après quasiment deux décennies passées à distiller une musique lancinante, fiévreuse, hantée et d’une rigoureuse qualité, un orchestre majeur a fermé boutique en toute discrétion. Il s’agissait pourtant, selon certains journalistes béats d’admiration, du "plus grand groupe français de la galaxie". Cela n’empêche pas Rodolphe Burger et Philippe Poirier de poursuivre leurs explorations avec ardeur, et d’y convier qui veut bien les suivre, à destination d’une proche planète où il n’est pas question d’entertainment, mais tout simplement de musique, de poésie et (...)

Mis en ligne le 27 novembre 2005 en Musique

Entretien avec Philippe Poirier

Pendant près de vingt ans, Philippe Poirier fut le brillant saxophoniste et second guitariste de Kat Onoma. En toute discrétion mais avec résolution, il cisèle aujourd’hui de petites perles sonores, des chansons-tableaux d’une belle originalité conçues comme des films paysagistes. "Sa musique est très ouverte, très onirique, la poésie s’y niche partout, dans chaque bout de sample" : voilà comment Dominique A résume l’impression laissée par les morceaux inclassables de l’artiste strasbourgeois. Mais comme il le dit lui-même, Philippe Poirier est avant tout "plasticien" : formé aux Arts (...)

Mis en ligne le 18 septembre 2005 en Musique

Entretien avec Rodolphe Burger

Quelques jours après la sortie de Planetarium et la veille d’un concert à la Cité de la Musique (dans le cadre d’une "carte blanche à Alain Bashung"), l’ex-chanteur-guitariste de Kat Onoma nous a gentiment accueilli à son domicile parisien, également siège du label Dernière Bande, au bord du canal Saint-Martin. Chaleureux, affable, le ton posé mais vif quand il le faut, il évoque bien entendu ses récents projets musicaux et l’aventure unique de son ancien groupe. Mais aussi, en vrac : le jazz binaire, la musique modale du nord de la Grèce, l’île de Batz, l’esprit punk (...)

Mis en ligne le 26 janvier 2006 en Musique

Entretien avec Rodolphe Burger (2) : l’art de la reprise

Evoquant la version de "Wild Thing" par Kat Onoma, le journaliste Marc Besse écrit, dans une notice consacrée aux Strasbourgeois (les Inrocks 2 : Pop en France, Les années 80/90) : "Depuis ce jour-là, Kat Onoma aura été un sujet permanent de fascination. Souvent pour leurs reprises d’ailleurs : « Come on everybody » transfiguré, « Be bop a lula » retravaillé sur la base de la version Alan Vega, « Radioactivity » de Kraftwerk humanisé..." Pour conclure ce dossier, une analyse de la notion de "reprise" s’imposait donc, tant Rodolphe Burger et ses acolytes ont su réinventer des morceaux (...)

Mis en ligne le 17 mars 2005 en Musique

Kat Onoma : "quand le silence entre les sons se remplira de cris"

Kat Onoma : "comme son nom l’indique", en grec. Et comme son nom l’indique, ce quintette strasbourgeois fut pendant presque vingt ans le groupe rock le plus original de l’Hexagone, probablement le meilleur avec les plus médiatisés Noir Désir. Personne n’a su allier ainsi tension électrique, élégance aristocratique, chaleur glacée et intimisme distant. Avec une rare intégrité artistique et commerciale par-dessus le marché... Après que la "Dernière Bande" nous a fait ses adieux en publiant comme somptueux testament une rétrospective CD/DVD, All the best from Kat Onoma, il semble bienvenu (...)

imprimer

réagir sur le forum

outils de recherche

en savoir plus sur Artelio

écrire sur le site