Artelio

accueil > Arts plastiques > article




 

Au temps des mammouths

Exposition au Museum d’Histoire Naturelle (Paris) du 17 mars 2004 au 10 janvier 2005

C’est à voyager à travers le temps des mammouths que le Museum d’Histoire Naturelle nous invite dans sa dernière exposition temporaire. Avec une telle thématique, qui réveille chez l’adulte la fascination qu’il éprouvait enfant pour ces bêtes, et qui met les petits dans un état de fébrilité extrême, le Museum d’Histoire Naturelle ne risquait guère l’échec médiatique. Reste à savoir si l’on ressort de cette exposition avec autant d’engouement que lorsque l’on y est entré.


Vénus de Laugerie Basse (impudique) - 10.6 ko
Vénus de Laugerie Basse (impudique)

Et la réponse est oui. Tout y est fait pour susciter la curiosité des petits et des grands et manifestement, le public apprécie. Le parcours est clair et associe le ludique à l’enrichissant. Les panneaux explicatifs, rédigés en gros caractères, sont courts, trop courts peut-être, répondent à la logique de "un argument, un exemple" et donnent immanquablement l’envie d’en savoir plus en passant au panneau suivant, le tout ponctué d’animations intelligentes. L’exposition n’est pas particulièrement courte -elle se visite correctement en une heure et demie- mais la mise en scène du sujet est faite avec une telle habileté que l’on trouve presque l’exposition trop rapide. Et pourtant, la succession logique des salles laisse l’impression d’avoir "fait le tour" du sujet.

Grotte de Bernifal (dordogne) - 26.4 ko
Grotte de Bernifal (dordogne)

C’est ainsi que le visiteur passe de la mythologie associée aux découvertes des premières défenses de mammouths, aux avancées scientifiques qui s’accompagnent d’expéditions à la recherche des fossiles. Après cette brève introduction, le visiteur se retrouve plongé dans l’environnement naturel du mammouth, que le Museum a pu reconstituer grâce à ses collections d’animaux empaillés. Et enfin, le protagoniste de l’exposition est étudié sous toutes ses coutures. À quoi ressemblait-il, avec à l’appui une famille nombreuse -3 enfants- de mammouths dont les squelettes sont présentés ? Comment vivait-il ? Quelle est sa filiation avec nos éléphants actuels ? Le visiteur en profite pour comprendre et apprendre (car le Museum adopte une logique d’allers et retours sur différentes notions, une sorte de rabâchage scolaire, propice à l’apprentissage) les différences essentielles entre éléphant d’Afrique, d’Asie et le mammouth. Et l’homme dans tout cela ? Il n’est évidemment pas laissé de côté car l’homme vivait en partie du mammouth à cette époque : chez le mammouth, tout était bon. En dehors de l’intérêt pratique que présente le mammouth (viande, graisse) pour l’homme, le Museum d’Histoire Naturelle s’arrête longuement sur le rôle artistique joué par le mammouth, tant comme fournisseur de matière première (les ivoires pour la statuaire préhistoire avec défense et os utilisés) et comme source d’inspiration (modèle de l’art pariétal, de la sculpture et de la gravure). Et l’exposition s’achève sur les causes de disparition des mammouths, illustrée par une vidéo tirée de l’émission "C pas sorcier" qui aborde deux hypothèses de leur disparition : la chasse de l’homme et les modifications climatiques.

Vénus de Lespugue - 17.2 ko
Vénus de Lespugue

Si au final l’exposition ne présente que du très connu sur les mammouths, on ne peut pas pour autant dire qu’elle laisse une impression de "déjà vue". D’un point de vue scientifique, l’exposition mérite une grande visite, car un ensemble d’objets exceptionnels sont réunis, grâce au concours de plusieurs organismes culturels. De beaux restes de mammouths sont visibles (dents, poils, coupe d’intestin, squelettes -qui sont des originaux-, ...) et de très belles oeuvres, faites par la main de l’homme de la préhistoire, sont rassemblées. On peut ainsi voir quelques outils décorés, comme le propulseur de Bruniquel, figurant un mammouth à la queue courte et relevée faisant office de crochet, et quelques statuettes, ayant peut-être fait l’objet de cultes. Une collection de Vénus est exposée. On y trouve la fameuse Vénus de Lespugue -aux formes féminines exacerbées, callipyge à souhait, un peu bedonnante au regard de nos critères esthétiques actuels, la plus mince Vénus de Laugerie, dite "Vénus impudique" par son triangle pubien et sa fente vulvaire marquée, quelques sculptures à l’allure phallique, et un petit nombre d’œuvres figurant des animaux. Outre l’intérêt scientifique de l’exposition, qui permet de voir dans un même lieu des œuvres habituellement hébergées par divers établissements, l’exposition doit aussi être vue pour la multitude de supports (films, bornes interactives) qu’elle utilise avec habileté pour rendre son sujet extrêmement vivant, illustrant ainsi l’intérêt des nouvelles technologies en matière d’expositions, scientifiques notamment. Grâce à ces technologies, le Museum propose ici une exposition interactive, qui permet à son visiteur de sortir de l’attitude passive qu’il peut parfois avoir pour passer dans celle de l’agissant. Voici donc un mariage réussi entre le temps des mammouths et notre XXIème siècle, qui grâce à sa batterie de ressources permet une captivante plongée dans le passé.

par Aurore Rubio
Article mis en ligne le 10 janvier 2005

Informations pratiques :
 dates : du 17 mars 2004 au 10 janvier 2005
 lieu : Museum d’Histoire Naturelle, Grande Galerie de l’évolution, Jardin des Plantes, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris (métro : ligne 5 et RER C -gare d’Austerlitz, ligne 7 -Jussieu Censier-Daubenton, et ligne 10 -Jussieu gare d’Austerlitz)
 horaires : tous les jours sauf le mardi et le 1er mai, de 10h00 à 18h00 et jusqu’à 20h00 le samedi
 tarifs : 7euros en tarif plein, 5euros en tarif réduit

Pour en savoir plus, sur Internet :
 site de l’exposition Au temps des mammouths avec une partie sur l’exposition et une partie sur les mammouths.
 le site de France 3 consacre un dossier au mammouth

Pour aller plus loin, dans les revues et les livres :
 Les Dossiers d’Archéologie, Les Mammouths, mars 2004.
 Pour la Science, dossier La Vie au temps des mammouths, avril juin 2004.
 COHEN (Claudine), Le destin du mammouth, Paris, le Seuil, mars 2004. Coll.Points Sciences. 448p. Prix : 11,50euros.