Artelio

accueil > Arts plastiques > article




 

Un mois de la photo sous le signe du renouveau

Manifestation du 1er novembre au 30 novembre 2002

Rendez-vous devenu traditionnel, voire incontournable, au fil de ses vingt-deux ans d’existence, la Biennale du Mois de la photo choisit, en pleine vogue photographique, de renouveler profondément sa démarche, en misant sur la nouveauté et l’inconnu. Un pari plutôt risqué, mais, au final, assez stimulant.


Avec 500 000 visiteurs en 2000, le Mois de la photo avait fait le plein. Et démontré par là même non seulement le succès de la formule mise au point par Jean-Luc Monterosso, mais aussi la vigueur et la force d’un médium enfin élevé au rang d’art. Mais loin de se contenter de ce beau succès, Jean-Luc Monterosso choisit pour cette nouvelle édition de modifier sa formule.

Il a demandé à 3 déléguées artistiques de sélectionner chacune un thème, à découvrir dans différents lieux disséminés dans la capitale.

- Avec Femmes d’images, Elvan Zabunyan nous propose, sur un thème au départ plutôt soupçonnable une sélection assez enthousiasmante : on ne manquera pas d’aller voir Lisette Model (galerie Baudoin-Lebon), et sa vision très acérée des Etats-Unis ou Sophie Riestelhuber qui a décidé d’explorer les territoires de son enfance. On pourra aussi faire un détour vers le CNP, pour voir le travail monumental et incongru de Simone Decker.
- Dans Mode : entre deux, Alice Morgaine entend rendre hommage, avec une sélection aussi éclectique que pertinente, tout à la fois aux grands maîtres de la photo de mode (Henry Clarke, Antonio Lopez, Paolo Roversi) et aux nouvelles tendances (Mark Bortwick, Markus Tomlinson).
- Enfin, Émergences Résurgences, Résistances propose une large sélection internationale, avec beaucoup de photographes inconnus. De Survivre à l’apartheid (Mep) à la Photographie contemporaine à Cuba (Fnac-Italie), de Miguel Rio Branco (galerie 1900-2000) à Daniel Barraco (La Chambre claire), des chambres maliennes (galerie Pierre Brullé) aux trottoirs mexicains (La galerie Chantal Crousel à la poste du Louvre), c’est à l’exploration de nouveaux territoires que Caroline Bourgeois nous invite.

En somme, même si le choix de thèmes peut faire regretter la plus large liberté qui prévalait auparavant dans le Mois de la photo, convenons-en, l’édition 2002 de la Biennale est pleine de surprises, de nouveautés et d’audaces, en des temps pourtant marqués par l’embourgeoisement de la photographie dans le monde de l’art. Preuve que les photographes ne s’endorment pas ni sur leurs lauriers, ni dans leurs chambres noires.

par Xavier Domino
Article mis en ligne le 30 octobre 2002

Informations pratiques :
 manifestation : le Mois de la photo
 dates : du 1er novembre 2002 au 30 novembre 2002
 renseignements : www.mep-fr.org/moisdelaphoto/fr